Alors, petite histoire de l’affûteur affûté… Je pars en planque et me poste en affût pour espérer voir du chevreuil, le temps passe, il caille, je suis gelé et … toujours pas de chevreuil.

Finalement, je décide de rentrer au chaud. Je passe une clôture à 15 m de mon affût et là, devant moi à quelques mètres, un chevreuil qui me tourne le dos. Il était là depuis un moment c’est sur !

Ayant encore le filet camou, je me stop et attends pour ne pas l’effrayer. Sauf que pépère à décidé de s’allonger pour faire la sieste au soleil… en regardant pil poil dans ma direction. Du coup, 1h30 d’attente à l’ombre et en plein vent pour qu’enfin il décide de brouter un peu d’herbe. Plus ça va plus il s’approche de moi. Je déclenche, ça n’a pas l’air de l’intriguer, il me regarde et continue de brouter tout en passant dans le champ d’où je venais…
| | | Next → |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.